tirer


tirer
TIRER. v. a. Mouvoir vers soy, Amener à soy. Tirer avec force. tirer sans peine. tirer en enhaut. tirer en enbas. tirer la porte aprés soy. tirer un siege. tirer quelque chose à soy. des chevaux qui tirent un carrosse. des boeufs qui tirent la charruë. tirer un bateau à bord. des chevaux qui tirent un batteau. tirer la rame. tirer à la rame. En cette derniere phrase, il est n. Tirer quelqu'un par le bras, par le manteau. le tirer à part, le tirer à l'escart pour luy parler. tirer quelqu'un par les oreilles. tirer les oreilles à quelqu'un. Voy OREILLES. Tirer un homme aux cheveux. cela est tiré par les cheveux. Voy CHEVEUX. On dit proverb. Tirer le diable par la queuë, pour dire, Avoit beaucoup de peine à subsister. Tirer à quatre chevaux, Sorte de supplice où l'on attache un criminel par les pieds & par les mains à quatre chevaux, qui le tirent chacun de leur costé, & qui le demembrent. On dit, qu'Une femme est tirée à quatre espingles, pour dire, qu'Elle est ajustée avec un extreme soin, & de maniere qu'elle paroist contrainte & embarrassée dans son ajustement.
Tirer, signifie aussi, Oster, mettre hors, faire sortir Tirer un seau du puits avec une corde, avec un croc. tirer les bottes. tirer les bas à quelqu'un. tirer un diamant de son doigt. tirer du marbre de la carriere. tirer de l'or de la mine. tirer de l'argent de son coffre, de sa bourse, de sa poche. tirer une escharde du doigt. tirer les cors des pieds. on ne le sçauroit le tirer de l'estude, le tirer de dessus les livres. on l'a tiré adroitement du lieu
où il s'estoit sauvé. on l'a tiré de son pays, pour luy faire voir le monde. tirer son espée du fourreau. tirer sa langue pour la monstrer au Medecin. tirer la langue pour se mocquer de quelqu'un.
On dit prov. & fig. Tirer son espingle du jeu, pour dire, Se desgager d'une mauvaise affaire, d'une partie perilleuse. Il s'estoit mis dans ce parti, dans une fascheuse intrigue, mais il a tiré son espingle du jeu.
On dit fig. d'Un homme, qu'Il a tiré l'eschelle, ou qu'il a tiré l'eschelle aprés luy, qu'aprés luy il faut tirer l'eschelle, pour dire, qu'Il a si bien fait en quelque chose qu'on ne le peut esgaler.
On dit, d'Un homme, qu'Il s'est tiré du pair, pour dire, qu'Il s'est eslevé au dessus de ses esgaux.
On dit prov. Tirer les marons du feu avec la patte du chat, pour dire, Faire faire par un autre ce qu'on craint de faire par soy-mesme.
On dit fig. qu'Un homme s'est tiré une espine du pied, pour dire, qu'Il s'est délivré d'une chose qui l'incommodoit continuellement, & de prés.
On dit prov. & fig. Tirer les vers du nez à quelqu'un, pour dire, Tirer de luy un secret en le questionnant adroitement.
On dit fig. Tirer la laine, pour dire, Voler de nuit des manteaux.
On dit, Tirer pied ou aile d'une chose, pour dire, En tirer quelque profit de maniere ou d'autre.
On dit prov. & bass. Tirer ses chausses, tirer ses guetres, pour dire, S'en aller.
On dit, d'Un homme de qui on ne peut estre payé, qu'On ne peut tirer d'argent de luy, d'Un homme qui ne veut point respondre sur quelque chose, qu'On ne sçauroit tirer un mot de luy, qu'on ne peut rien tirer de luy: Et d'un criminel qui ne veut rien avoüer, qu'On tirera la verité de sa bouche à force de tourmens.
On dit aussi, Tirer l'espée contre quelqu'un, pour dire, Se battre contre quelqu'un. Et prov. & bass. Faire tirer la langue à quelqu'un d'un pied de long, pour dire, Le faire languir dans l'attente de quelque assistance dont il a besoin.
On dit, Tirer de l'eau, pour dire, Prendre de l'eau au puits. Tirer du vin, pour dire, Prendre du vin au tonneau. Tirer du sang, pour dire, Saigner. Tirer la mamelle, pour dire, Teter. Tirer une vache, pour dire, La traire. Aller tirer de l'eau au puits. il est allé à la cave tirer du vin. on luy a tiré du sang, il luy a fallu tirer du sang. un enfant qui tire la mamelle, qui tire bien sa nourice. tirer le pis d'une vache. tirer une vache deux fois par jour.
On dit, d'Un navire, qu'Il tire tant d'eau, tant de pieds d'eau, pour dire, qu'Il enfonce dans l'eau de tant de pieds. Les grands vaisseaux tirent beaucoup d'eau. Et on dit, De certaines choses, qu'Elles tirent l'eau, pour dire, qu'Elles s'imbibent, qu'elles s'abreuvent d'eau. Des souliers qui tirent l'eau. ce cuir-là n'est pas bien preparé, il tire l'eau comme une esponge.
Tirer, signifie aussi, Délivrer, degager. Tirer un homme de prison. le tirer de captivité. tirer son ami d'un danger, d'un peril. qui le tirera de cet embarras? on l'a tiré de la misere.
On dit, d'Un homme, qu'On l'a tiré d'un mauvais pas, pour dire, qu'On l'a tiré d'une affaire difficile, embarrassante.
On dit fig. qu'On a tiré quelqu'un de la boüe, de la poussiere, pour dire, que d'Une fortune fort basse, on l'a eslevé a un estat fort au dessus de sa premiere condition.
Tirer, signifie aussi fig. Recueillir, recevoir. Tirer du profit. tirer de l'utilité. quel avantage tirez- vous de là? il tire dix mille livres de rente de sa terre. il tire beaucoup de la Cour. il tire de sa charge tout ce qu'on en peut tirer. on a tiré beaucoup d'argent des nouveaux Edits. c'est un homme qui a tiré bien de l'argent de son employ. tirer de grands services d'un homme.
On dit aussi, Tirer quelque grace de quelqu'un, pour dire, En obtenir quelque grace. Il a tiré une donation de luy. il en a tiré un benefice considerable. On dit aussi, Tirer parti de quelqu'un, tirer parti de quelque chose, pour dire, En tirer de l'utilité, de l'avantage. Et on dit, Tirer parole, tirer promesse. tirer quelque éclaircissement de quelqu'un, pour dire, Faire en sorte qu'il engage sa parole, sa promesse, qu'il donne l'éclaircissement qu'on souhaitte de luy.
On dit aussi, qu'On ne sçauroit tirer de raison d'un homme, pour dire, qu'On ne peut obtenir de luy qu'il se porte à faire ce qu'il doit. Et on dit, Tirer raison, tirer satisfaction d'une injure, d'une offense, pour dire, Faire reparer l'injure, l'offense. Et, Tirer vengeance, pour dire, Se venger.
On dit encore, Tirer vanité d'une chose, pour dire, En faire vanité. Et, Tirer avantage d'une chose, pour dire, La tourner à son avantage, l'interpreter à son avantage. Il tire vanité d'une chose dont il devroit avoir honte. il tire avantage de vostre moderation, de vostre retenuë, & s'imagine que vous le craignez.
On dit, Tirer son origine de, &c. pour dire, Avoir son origine, estre issu de. Il tire son origine d'une telle maison. cette riviere tire sa source d'une telle montagne.
Tirer, s'employe aussi fig. dans le sens de Recueillir, extraire, puiser. Il a tiré une infinité de belles sentences des anciens. tout ce qu'il dit de ce pays-là, il l'a tiré des nouvelles relations qui en sont venuës. c'est d'un tel autheur qu'il a tiré tout ce qu'il sçait. c'est d'un tel Pere qu'il a tiré ce passage. cette raison est tirée de la bonne morale. d'où peut-il tirer toutes les impertinences qu'il dit?
Tirer, sign. aussi fig. Inferer. De cela j'en tire une consequence. on tire de là un grand argument contre luy. la conclusion que vous voulez tirer de là n'est pas juste. On dit aussi dans le n. qu'Une chose tire à consequence, pour dire, qu'Elle peut avoir des suites considerables, & qu'on peut en tirer des consequences pour l'avenir. C'est une chose que vous pouvez luy accorder d'autant plus facilement qu'elle ne peut tirer à consequence.
Tirer, signifie aussi Extraire par voye de distillation, ou autrement. Tirer de l'eau de fleur d'orange par le moyen d'un alambic. tirer de l'huile sans feu. tirer le suc des berbes, le suc des viandes. l'eau tire la teinture des fleurs.
On dit prov. d'Un homme habile, adroit, qui fait d'une chose tout ce qu'on en peut faire, qui en tire tout l'avantage qu'on en peut tirer, qui penetre jusqu'au fond d'une affaire, que C'est un homme qui tire la quinte essence de tout. On dit aussi prov. d'Un homme qui sçait tirer du profit de tout, qu'Il tireroit de l'huile d'un mur. Et d'un homme avare & tenace, qu'On tireroit plustost de l'huile d'un mur, que de tirer de l'argent de luy.
Tirer, signifie aussi, Estendre. Tirer du linge sur la platine. tirer une courroye. On dit aussi, Tirer l'or, tirer l'argent, &c. pour dire, Les estendre en fils deliez, afin de s'en servir ensuite à divers usages. Tirer une corde, la tirer ferme, pour dire, La bander le plus qu'on peut. Et on dit au n. qu'Une corde tire, pour dire, qu'Elle est bandée extremement ferme.
On dit prov. & fig. d'Une dépense qu'on a peine à soustenir jusqu'au bout de l'année, que Pour cela il faut bien tirer la courroye. Et absolument qu'Il faut bien tirer, pour dire, qu'il faut user d'une grande oeconomie. Il faut qu'il tire bien la courroye pour aller jusqu'au bout de l'an. il a bien à tirer pour attraper le bout de l'année.
On dit, Tirer une affaire en longueur, pour dire, Esloigner avec affectation de conclure, de terminer une affaire. Il tire l'affaire en longueur pour la rompre. On dit aussi dans le mesme sens & dans le n. qu'Une affaire tire en longueur, qu'une maladie tire en longueur, qu'elle tire de long, qu'elle tire de longue.
Tirer, sign. aussi, Tracer. Tirer une ligne sur du papier. tirer une raye sur ce qu'on a escrit. tirer une allée au cordeau. tirer un plan sur du papier. tirer le plan d'une forteresse. tirer le plan d'une maison.
On dit, Tirer l'horoscope d'un homme, pour dire, Faire l'horoscope d'un homme suivant les regles & les principes de l'Astrologie judiciaire.
Tirer, sig. aussi, Portraire. Tirer un homme au naturel, le tirer au vif, le tirer en cire, le tirer en plastre. il s'est fait tirer par un excellent Peintre.
Tirer, sign. aussi, Imprimer. Tirer des feüilles. tirer des estampes. on n'a tiré que cent exemplaires de son livre. il n'y a encore que deux feüilles de tirées. la la feüille est composée, il n'y a plus qu'à la tirer. la feüille n'est encore tirée qu'à moitié.
Tirer, se dit aussi en parlant des armes offensives. Ainsi on dit, Tirer des armes, pour dire, Faire des armes; & en cette phrase il est n. Tirer un estocade, un coup d'estocade, pour dire, Porter, pousser une estocade à celuy contre qui on fait des armes, ou contre qui on se bat veritablement.
On dit prov. & fig. Tirer l'estocade, tirer une estocade à quelqu'un, pour dire, Demander de l'argent à emprunter, & cela ne se dit ordinairement que d'un homme qu'on soupçonne n'estre pas en pouvoir, ou en dessein de rendre ce qu'il demande à emprunter.
Tirer, se dit plus particulierement En parlant des armes de jet, des armes à feu. Tirer de l'arc. tirer de l'arbalestre. tirer de l'arquebuse. Et dans ces phrases il est n. On dit dans l'actif, Tirer un mousquet. tirer un fusil. tirer un pistolet. tirer un canon. tirer un coup de mousquet, de fusil, de pistolet, de canon, tirer des bombes, tirer des petards, tirer des fusées, &c. Et absol. Tirer sur quelqu'un. tirer à quelqu'un. tirer contre quelqu'un. les ennemis faisoient un feu continuel, & tiroient incessamment. tirer aux perdrix. tirer en l'air. tirer au blanc. On dit, Tirer en volant, pour dire, Tirer sur un oiseau dans le temps qu'il vole. On dit aussi, Tirer un Oiseau, tirer un lievre, pour dire, Tirer dessus. Et on dit fig. d'Un homme à qui il est difficile de parler, à cause qu'il passe tousjours avec precipitation, que Pour luy parler il faut le tirer en volant. On dit aussi fig. Tirer sa poudre aux moineaux, pour dire, Prendre de la peine inutilement pour une chose qui ne le merite pas.
On dit, Tirer un feu d'artifice, pour dire, Faire joüer les fusées, les petards qui le composent.
Tirer, s'employe encore au n. En parlant d'armes à feu. Son fusil vint malheureusement à tirer. dez que le canon eut commencé à tirer, les ennemis capitulerent. un fusil qui tire juste.
On dit aussi au n. que Le vent tire, pour dire, que Le vent souffle impetueusement. La bise tire rudement aujourd'huy.
Tirer, se dit aussi, En parlant des choses qu'on remet à la decision du sort. Et alors il est n. On les fit tirer au sort. ils tirerent tous deux à la courte paille. on les fit tirer au doigt moüillé. tirer à la blanque, faire tirer des soldats au billet.
Il signifie aussi, Prendre au sort, au hazard. Et alors il est actif. Le plus jeune soldat tira le billet noir, & fut passé par les armes, tirer un billet à la lotterie. On dit, Tirer une lotterie, pour dire, Faire la distribution de tous les billets d'une lotterie, afin d'en donner ensuite les lots à ceux à qui ils seront escheus par le sort.
On dit fig. & dans le n. Tirer au baston. tirer au court baston avec quelqu'un, pour dire, Contester avec luy d'égal à égal. Il ne vous appartient pas de tirer au baston avec luy.
Tirer. sign. Aller, s'acheminer, & alors il est n. Aprés la bataille gagnée, l'armée tira à un tel lieu. de quel costé tirez-vous? le chemin est long d'icy-là, il y a bien à tirer avant que vous y arriviez.
On dit, Tirer de long, tirer pays, pour dire; S'en aller, s'enfuir. Et on dit fig. d'Un homme qui a encore beaucoup à travailler, beaucoup de choses à faire, avant que de parvenir où il pretend, qu'Il a encore bien à tirer pour en venir là. Et on dit, qu'Un malade tire à la fin, pour dire, qu'Il approche de la mort. Tirez, tirez, Termes dont on se sert ordinairement pour chasser un chien.
Tirer, s'employe aussi au n. avec la preposition Sur, & alors il sign. Avoir quelque rapport, quelque ressemblance, & il se dit principalement du rapport que les couleurs ont ensemble. Cette pierre tire sur le verd. le plumage de cet oiseau tire sur le violet.

Dictionnaire de l'Académie française . 1964.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • tirer — [ tire ] v. <conjug. : 1> • 1080; p. ê. réduction de l a. fr. martirier « torturer » (→ martyre) I ♦ Exercer un effort sur..., de manière à allonger, à tendre, ou à faire mouvoir. A ♦ V. tr. dir. 1 ♦ Amener vers soi une extrémité, ou… …   Encyclopédie Universelle

  • tirer — Tirer, act. acut. Signifie ores mener à puissance de corps quelque chose, Trahere, Le cheval tire la charrete, Carrum trahit, Ores mettre hors. Il a tiré un escu de la bourse, E crumena aureum nummum scutatum eduxit, Il a tiré un fardeau de l… …   Thresor de la langue françoyse

  • TIRER — v. a. Mouvoir vers soi, amener vers soi, ou après soi. Tirer avec force. Tirer sans peiné. Tirer en haut. Tirer en bas. Tirer la porte après soi. Tirer quelque chose à soi. Des chevaux qui tirent une voiture. Des boeufs qui tirent la charrue.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • tirer — (ti ré) v. a. 1°   Attirer, mouvoir vers soi, quand on est soi même immobile. 2°   Mouvoir après soi, vers soi, en marchant. 3°   Tirer à soi, amener de son côté. Tirer à soi la couverture. 4°   Tirer les yeux, faire mal aux yeux. 5°   Ce navire… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TIRER — v. tr. Mouvoir vers soi, amener vers soi ou après soi. Tirer avec force. Tirer la porte après soi, la tirer sur soi. Tirer quelque chose à soi. Des chevaux qui tirent une voiture. Tirer une brouette. Tirer quelqu’un par le bras, par l’habit.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • tirer — vt. ; tirailler ; tirer (avec un fusil...) ; traîner ; étirer ; lancer, jeter loin ; extraire, prendre, sortir, extirper, retirer, arracher ; écarter, ranger, tirer sur le côté ou en arrière ; (en plus à Arvillard), attirer (le regard) ; (en plus …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • tirer — v.t. Subir une contrainte durant un temps déterminé : Tirer un an de service. / Voler : Tirer une bécane, tirer les sacs. / Tirer les vers du nez, faire avouer, faire donner des renseignements. / Tirer la couverture à soi, se réserver tous les… …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • tirer —    Baiser une femme.         Et dans un bois, je savais la tirer.    E. DEBRAUX.         Aimes tu mieux en gamine    Tirer l’ coup du macaron?    SAUNIÈRE.         Montrez à ma mère    Tout votre savoir,    Elle va vous faire    Tirer dans le… …   Dictionnaire Érotique moderne

  • tirer — se tirer …   Le petit dico du grand français familier

  • tirer — sprogdinti statusas T sritis Gynyba apibrėžtis Susprogdinti pagrindinį užtaisą naudojant detonatoriaus sistemą. atitikmenys: angl. fire pranc. tirer …   NATO terminų aiškinamasis žodynas